Écaille de tortue : un artisanat en sursis

Le travail de l'écaille de tortue fait partie du patrimoine de La Réunion depuis plusieurs décennies.Aujourd'hui, Saxo reste un des derniers artisans écaillistes sur l'île. Ces créations sont donc toutes réalisées à partir d'un stock officiellement constitué en 2000. Quand il sera écoulé, cet artisanat d'art  si particulier appartiendra au passé.

La Loi sur l'écaille de Tortue


UN CADRE LEGAL

L'activité des artisans écaillistes de la Réunion est garantie par l'arrêté interministériel du 09 novembre 2000.
Cet arrêté , publié au journal Officiel le 07 décembre 200 , permet à l'artisanat d'écaille d'utiliser les stocks d'écaille inventoriés avant 1984 conformément à la convention de Washington ( cites ).
Ce nouveau cadre réglementaire trés strict permet de conserver et transmettre un savoir-faire endémique concilliant la préservation des ressources et un développement économique durable.

SECRETAIRE D'ETAT AUX PME AU COMMERCE ET A L'ARTISANAT.
"ARRETE DU 09 NOVEMBRE 2000"